Hermès Marqueterie de Cuir

Communiqué de presse

Hermès Marqueterie de Cuir

ARCEAU Cavales et SLIM D’HERMÈS Les Zèbres de Tanzanie.

Les motifs animaliers chers à Hermès trouvent ici une expression artisanale haute en couleurs : la marqueterie de cuir. Profil équestre et zébrures se dessinent dans un patchwork de cuirs chamarrés, assemblés avec minutie sur le cadran des montres Arceau et Slim d’Hermès. L’espace est infime. La composition de fines tesselles en veau Swift, oeuvre de miniaturisation. Rouge H, Bleu de Malte ou Graphite, les signatures chromatiques de la maison colorent cet assemblage de savoir-faire maroquinier et horloger. Rares par nature, ces modèles en or blanc sont réalisés en séries limitées.
 


Sur un cadran millimétré, les artisans du cuir Hermès composent un ouvrage panaché à l’effigie d’un cheval et d’un zèbre. Réduits au format d’un boîtier rond, ces créations déploient les coloris éclatants de fines peaux sélectionnées, découpées et juxtaposées avec l’expertise du sellier-maroquinier. La technique de marqueterie de cuir requiert une minutie proche de l’assemblage horloger. Taillés dans du veau pleine fleur, les cuirs de différentes nuances sont refendus à une épaisseur de 0.5 mm, puis une découpe trace avec précision chaque élément du motif. Un à un, l’artisan prélève et appose ces fragments sur le cadran pour former un dessin. Les montres Arceau et Slim d’Hermès mettent en scène l’art de la miniature maroquinière.
 

Arceau Cavales

« Rouge H » ou « Indigo», deux teintes emblématiques de la maison se déclinent en camaïeux de cuirs, illuminés d’extraits Capucine ou Agathe. Au terme de six heures d’assemblage par l’artisan, les tesselles colorées forment un patchwork suggérant de fins pétales coquelicot pour le premier, un camouflage stylisé pour le second. À y regarder de plus près, le motif « Cavales » se révèle en symétrie au centre du cadran. Parcourue de fines aiguilles feuille, cette création de micro-maroquinerie s’affiche dans un boîtier Arceau en or blanc de 41 mm de diamètre. Ses attaches asymétriques en forme d’étriers nouent un bracelet en veau lisse assorti à la carnation du cadran.
 


Ces deux séries limitées à six exemplaires chacune s’animent d’un mouvement mécanique à remontage automatique de Manufacture Hermès offrant les fonctions heures et minutes.
 

Slim d'Hermès Les Zèbres de Tanzanie

La finesse et la sobriété de la Slim d’Hermès mettent en lumière la robe rayée du zèbre, dans une création en marqueterie de cuir et en émail champlevé et miniature. Au coeur du boîtier extraplat aux cornes à angle droit et cadran largement ouvert, le motif « Les Zèbres de Tanzanie », imaginé par l’artiste animalier Yves-Marie de Malleray en 2010, prend une nouvelle dimension. Les zébrures bigarrées, composées de bribes de cuirs assemblées à la main, réhaussent le profil de l’animal peint en miniature. Préalablement creusé, le cadran est rempli de plusieurs couches d’émail blanc, intercalées de périodes de séchage et de cuisson. Il est ensuite poli à la main, avant d’y appliquer les rayures à l’aide d’un pinceau très fin et de poudres d’émail mêlées d’essences naturelles.
 


À l’issue de 26 heures d’émaillage et de marqueterie de cuir, le motif aux tonalités « Étoupe », ou « Graphite » se dessine dans un contraste mat-brillant. À fleur d’ouvrage, les fines aiguilles bâton tournent au rythme du mouvement extraplat à micro-rotor de Manufacture Hermès H1950. Un bracelet en alligator mat s’harmonise à chacune de ses trois variations d’or blanc, limitées à 12 exemplaires.
 

Slim d’Hermès “Zèbres de Tanzanie”, au coeur du mariage des savoir-faire

Par Benjamin TeisseireContributeur
Hermès incarne l’excellence des savoir-faire artisanaux. La grande force de cette maison iconique du luxe est de savoir conjuguer ceux-ci pour les...