Hermès Arceau Casaque

Communiqué de presse – SIHH 2018

Hermès Arceau Casaque

Quand Henri d’Origny crée la montre Arceau en 1978, il revisite les codes esthétiques de la montre ronde. Désireux de la libérer de son classicisme, il lui associe des attaches asymétriques dont la forme est empruntée aux étriers.

Quatre décennies plus tard, l’histoire se poursuit. Le boîtier de l’Arceau Casaque devient manège et son cadran, piste sur laquelle s’impriment les lignes courbes du tracé des sabots sur le sable. Sur ce fond se profile le motif Cavale. Les techniques d’exécution du cadran associent le champlevé, la laque et la décalque. La base du cadran est d’abord creusée d’alvéoles. Celles-ci sont ensuite remplies de laque. Un motif chevron mat ton sur ton décalqué apporte la touche finale à cette composition qui ne manque pas de couleurs. Vives, elles nous rappellent les pions-chevaux du jeu de notre enfance. Jaune, rouge, vert, bleu, lequel sera le plus rapide à se jouer du temps ?

Hermès crée des objets nés d’un artisanat qui revisite les usages. Sous son impulsion, les savoir-faire exigeants s’associent à la liberté de la création. Au-delà de leur fonctionnalité, les objets Hermès font du quotidien leur espace de jeu, de l’instant un moment privilégié, et de la légèreté, une vertu cardinale. Le temps, chez Hermès, est aussi un objet. On le prend, à bras-le-corps ou par la main, dans une complicité joyeuse. La maison ose un temps destiné à ouvrir des parenthèses et à créer des espaces de récréation.

Slim d'Hermès GMT

Flâner à l’heure d’Hermès. Se jouer des fuseaux horaires. De Paris à New York, de Buenos Aires à Mumbai, la nesse du boîtier en palladium...

Hermès Carré Cuir

Quelque chose ne tourne pas rond... et cela en est presque magique. Avec le carré et le cuir, Hermès joue à l’illusionniste.